Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juillet 2006 7 02 /07 /juillet /2006 09:11

 

Mon frère

Si t’as pris la valise et parfois le cercueil

Et que tu marches droit malgré tous ces écueils.

Dans les plis du drapeau si t’as séché tes larmes

Et que vaincu mais fier t’as déposé les armes.

Si tu regardes devant sans oublier l’histoire

Et que de tes racines tu gardes la mémoire.

Si la vue d’une orange te transporte vers ailleurs

Ou la vie était douce et pleine de chaleur

Si tous ces morts pour rien hantent encore tes nuits

Et que parfois tu hurles pour pas qu’on les oublie

Si tu penses à tes pères qui traçaient les sillons

Et arrosaient la graine de leur transpiration

Si le soleil a fui mais qu’il est dans tes yeux

Et transforme ta voix en accent merveilleux

Alors redresses toi tu peux en être fier

Maintenant j’en suis sur, t’es un pied noir mon frère

René Mancho 


Partager cet article

Repost0

commentaires

MARTINEZ 26/02/2008 13:04

La vérité est frappante et elle fait mal parfois, mais les mots sont si bien trouvés qu'effectivement, tu peux être fier d'être né là-bas, d'avoir gardé l'accent de ton pays et de nous faire vivre ton passé à travers cet espace qui est le tien. Je vais de surprise en surprise et je crois que chacun de tes textes écrits, mérite un commentaire. Amitiés.Valérie

Féménia 04/04/2006 08:59

mon petit René ce rappel de Germain est tout à fait remarquable ! raconté avec humour et notamment réel ;tu es l'oranais par ecxellence .
Francis dé la caillé
 
   

Monique des VO 25/03/2006 19:59

Je suis en admiration en lisant tes textes, tu as un style merveilleux, merci de nous enchanter en traduisants nos souvenirs de façon magistrale
Grosses bises
Monique

Mancho René 26/03/2006 09:31

Merci Monique T'es un amour